01 novembre 2005

Apollinaire et les oranges

apollinaire

Apollinaire aimait les oranges. Les femmes rousses aussi. Et les Lou(p)s. Un de ses poèmes ( "Les oranges") est dédié à une femme rousse qu'il appellait Lou ou Loup. Il paraît que la mignonne avait des crocs comme mon Vucho (v. mon journal intime) et qu'elle savait blesser.

J'aime Apollinaire car je sympathise avec les mal aimés.
Mais je ne recopierai pas son poème ici. Un autre jour.

paper1arancia_collage_copie

Posté par irene61 à 11:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Apollinaire et les oranges

    Oooooooh! C'est très beau!

    Posté par Elvira, 02 novembre 2005 à 19:38 | | Répondre
  • Les odes à Lou sont très sulfureuses! Attention à ne pas être mordue...

    Posté par berlioz, 02 novembre 2005 à 21:48 | | Répondre
  • >berlioz2

    Je ne risque pas d'être mordillée par une Lou, car peu sensible aux charmes féminins, mes préférences vont plutôt aux garçons. A ceux-ci de faire attention à mes crocs, car j'en ai des plus longues que ce qu'on croit.

    Posté par lobita, 03 novembre 2005 à 10:11 | | Répondre
Nouveau commentaire