03 octobre 2008

Le retour des câlins

C'est la photo que Câlinou m'a envoyé au moment de l'atterrissage, moment qui marquait la fin de son voyage - et de son absence.Je réfléchis longuement en contemplant cette terre sombre, ce ciel nuageux, ces rayons qui percent les nuages. Des nuages il y en a eu ces dernières semaines, la séparation temporaire de lui étant assez insupportable, pour me faire désirer (paradoxalement) la rupture définitive! J'en ai discuté avec une collègue et amie; elle m'a dit qu'à notre âge il vaut mieux profiter d'une relation plus libre et... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 19:07 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

21 septembre 2008

Ausencia

Calinou part en tournée pendant dix jours; cette fois, la grande distance, ainsi que mes propres obligations professionnelles, m'empêchent de le suivre. no llames a mi pecho, estoy ausente. Vive en mi ausencia como en una casa. Es una casa tan grande la ausencia que pasarás en ella a través de los muros y colgarás los cuadros en el aire. n’appelle pas mon coeur,car je ne suis pas là Et comme une maison habite mon absence. C’est une maison tellement grande l’absence qu’en elle... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 20:13 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
09 mai 2008

3 jours sans internet

L'invraisemblable est finalement arrivé: trois jours de connection morte, serveur introuvable, panne générale.Que fait une internaute et blogoholique impénitente de trois jours sans internet?Étrangement, rien - pas de révolte, pas de frustration. On dort, on chôme, on rêve, on boit, on dessine. On s'en va une fois de plus vers les hauts du Jura pour y rencontrer la forêt et ses habitants, on redescend voler des glycines et des lilas aux jardins. On écrit, sur papier, et on croque de nouvelles histoires, à filmer peut-être un... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 14:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 mai 2008

Une journée perdue?

Je me réjouissais de ce jour-cadeau, un congé immérité et offert par la chance. J'avais mon petit plan, aller me balader sur les hauts du Jura et possiblement dénicher quelques animaux. Mauvaise surprise: dès le matin, météo pourrie, nuages et pluie. :-( Que faire alors? 9h: j'ouvre ma mailbox et découvre un message apocalyptique d'un ancien ami. Téléphones tous azimuts, Centre des Thérapies Brèves, cliniques, justice genevoise. 11h: j'ouvre encore ma mailbox (erreur, me direz-vous) et découvre un message du cameraman censé... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 15:37 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
03 mars 2008

Blogo-grand-maman

Marie.L, qu'en secret j'avais nommée "ma blogo-grand-maman", a rejoint ma vraie grand-maman."Les âmes des justes sont dans la main de Dieu et le tourment de la mort ne les touchera pas." Sagesse 3, 1-3
Posté par irene61 à 21:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 janvier 2008

Journal très intime

Qu'est-ce que je peux en dire? Mais vite, en quelques lignes, avant que le courant ne l'emporte - comme tout être aimé! Car rien, personne  ne reste, je m'en  suis convaincue depuis longtemps;  à part les images, qui survivent un certain temps aux choses et aux êtres, telle la pellicule translucide que le serpent se laisse derrière après la mue; et ce qu'on écrit, musique ou littérature, qui arrive parfois à prolonger (je me garderai bien d'écrire immortaliser ou éterniser) les émotions. La première chose... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 16:59 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

23 décembre 2007

Les questions d'un loup

To dare to live alone is the rarest courage; since there are many who had rather meet their bitterest enemy in the field, than their own hearts in their closet. (Charles Caleb Colton) Pourquoi la vie solitaire a-t-elle un côté agréable et, au fond, séduisant? There are days when solitude, for someone my age, is a heady wine that intoxicates you with freedom, others when it is a bitter tonic, and still others when it is a poison that makes you beat your head against the wall. (Colette) Si... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 21:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 septembre 2007

Un rayon de soleil, ou deux

Regardez qui est venu me tenir compagnie... chose remarquable, elle s'appelle Rodolfo, prénom décidément masculin - faut dire que sa vraie maîtresse est une enfant, et que derrière sa petite adorable frimousse elle doît avoir un côté vaguement incendiaire. Comment expliquer autrement qu'elle impose Rodolfo à sa maman (qui a déjà trois chiens, deux chats, un  lapin  et quatre enfants, et qui a clairement très peu d'enthousiasme pour les petites bêtes malodorantes) et à son beau-père (allergique aux poils de furet)? ... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 19:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 août 2007

Serment

Mon Louveteau jure que lorsqu'on aura inventé une thérapie efficace contre le cancer, il ira au cimetière et sortira son papa de la tombe:  il jure qu'il va l'arracher à la mort. ça ne marchera pas, il le sait. Quoi que... Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur.Apocalypse 21.1-4 ... le commentaire de Jipes m'a fait penser à un merveilleux morceau de Bach, que je vous invite àécouter en cliquant ici
Posté par irene61 à 21:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 août 2007

Mon Louveteau est orphelin

Les absurdes décorations de cette salle d'attente qui se veut accueillante,  papillons verts et rose,  fausses fleurs en cascade, un malheureux petit oiseaux dans une cage et des poissons rouges et noirs dans un aquarium. Moi et mon Louveteau sommes affalés sur un canapé, appuyé l'un à l'autre, lui bouquine une ancienne édition de Mickey Mouse: pour se distraire. Curieux, comme la mort va et vient à un endroit pareil. La normalité sait reprendre ses droits, on voit les gens aux yeux rouges et aux visages bouffis se... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 19:48 - - Commentaires [13] - Permalien [#]