02 septembre 2008

Dans la maison de l'Enchanteur

Lobita et Calinou traversent les douceurs verdoyantes de l'Ain, puis de Bourgogne; en quête de repos - et d'un bon repas!, ils atterrissent dans la cave secrète et humide d'un collectionneur de vins. Puis ils cheminent dans les rues d'une ville, construite sur les ruines d'une abbaye immense: en honneur au ciel lumineux et au temps estival, Calinou chante un merveilleux Concert Spirituel pour le Roi Soleil, aux Grandes Heures de Cluny. La route se perd dans l'ancienne campagne, où même les maisons en pierre se font rares. Les... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 21:39 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

27 août 2008

Dracula dans mes filets

Oui! J'ai piégé le Comte de Transylvanie! Mais juste avant qu'il se transforme... il tenait dans la paume de ma main et voilà à quoi il ressemblait (cliquez ici!) Par contre, même dans sa forme la moins redoutable, un sacré tempérament: il n'a pas arrêté de se débattre et rouspéter, à coup de petits cris menaçants!C'était hier soir à la reserve naturelle de la Pointe à la Bise, où les mains expertes d'un collègue avaient posé des filets en position stratégique.Ce voyageur de la nuit possède un système d'ultrasons, qui... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 16:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
18 août 2008

Tétée vertigineuse

Bonjour à tous...Je reviens d'une autre aventure préalpine et aquatique, et j'ai un peu de peine à toucher le sol...Cela se comprend: j'ai vu un petit chamois téter sa maman, les deux perchés au sommet d'une cathédrale rocheuse.Avec mon groupe (A Rocha CH), nous avons aussi suivi un troupeau de bouquetins (femelles et jeunes), de si près, qu'une vieille bouquetine irritée a grimpé au sommet d'un pic et a fait rouler une grosse pierre (heureusement, sans nous toucher). Nous avons encore vu un aigle royal tournoyer dans le ciel, et un... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 10:38 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
31 juillet 2008

Connaissez-vous Bergame?

Si ce n'est pas le cas, je vous  en propose un  croquis rapide.  Et à la fin  de la vidéo, vous verrez un petit miracle de la vie: deux grands garçons assis ensemble sous un parapluie... deux grands garçons qui  dans la vie ont le  même prénom, et que sur ce blog j'appelle Calinou(nours) et Louveteau...     En réalisant le montage, j'ai eu plus d'une pensée pour le papa du Louveteau, décédé l'an dernier au mois d'Août.
Posté par irene61 à 13:22 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
23 juillet 2008

Et pourtant ils l'avaient avertie

En compagnie de Calinou, Lobita redecouvre le canton qu'elle habite depuis vingt ans.Que ceux qui croient que Genève est une ville se détrompent: c'est un territoire, en partie urbain, mais aussi agricole et...sauvage! Derrière l'imposant barrage du Rhône et la moche usine de recyclage, une sorte de petit Canada aux milles surprises s'étend. Les berges du fleuves deviennent douces et boisées; à côté, des prairies naturelles en fleur, des forêts, des roselières et des étangs abritent toute sorte de jolies créatures à poils et à... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 00:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
01 juillet 2008

A l'heure du coucher, le paradis perdu

Il y a vingt ans, lorsque j'ai quitté l'Italie pour Genève, la campagne genevoise m'est apparue bien plus rude et sauvage que les zones cultivées de mon pays natal: ces dernières sont claires et ensoleillées, vers le centre de la péninsule;  au nord, elles sont plates, disciplinées et brumeuses.Rien à voir avec cette campagne vallonnée, cernée de près par les pentes parfois abruptes des Préalpes et les forêts du sombre Jura.C'est bien au coeur de la campagne genevoise que j'ai récemment découvert - à une heure de marche de... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 18:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 juin 2008

Les nouvelles aventures de Lobita et Calinou

Cette fois, c'était oser cheminer vers les hauteurs et le froid. Après une balade tranquille au coeur de la Forêt d'Aletsch, qui borde le plus beau des glaciers; après une douce nuit dans une suite de l'ancien château, où l'excentrique Monsieur Cassel invitait Winston Churchill (mais que faisait là-bas ce fumeur de cigare?), il a fallu se lever avant l'aube et cheminer le long des sentiers alpins. Dure épreuve! A mi-chemin, un troupeau de biches, guidées par leur Prince de la Forêt, a traversé notre sentier, descendant vers la... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 00:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 juin 2008

Epuisée, heureuse et...

Mon mercredi de repos s'est transformé en étrange errance mythique à travers mon propre pays. Mon câlinou et moi avons flâné du bord du lac au coeur humide de la campagne, jusqu'aux aux crêtes du Jura couvertes de forêt. Le temps nuageux ne nous a pas effrayé; au contraire, la végétation nouvelle s'allumait d'un éclat fluorescent dans la lumière voilée, et c'était beau. Je ne sais pas ce que nous avons fait, peut-être avons-nous poursuivi l'eau, remonté ses voies. La même eau qui ruisselle des sommets des sapins, rejaillit dans... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 21:15 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
19 mai 2008

Eternité, escargots et coccinelles

Hier, mon susucre favori chantait la Petite Messe Solennelle de Rossini, à l'Eglise du Chateau de de Compesières. Après le (beau) concert, nous avons fui le public pour profiter un instant de la  vue sur les remparts du Mont Salève et la plaine, entre soleil couchant et arc-en-ciel.  Nous avons emprunté les allées d'un de ces petits cimetières de campagne, ceux qui sont trop vieux et coquets pour être tristes. Ici, un escargot minuscule grimpe sur la pierre tombale d'un dénommé François; là, une tombe bien... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 18:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
11 mai 2008

Fête des Mères de toutes les espèces

Les photos de cette pages appartiennent à un photographe mieux équipé et plus doué que moi, Serge Hänzi. Visitez sa page! Voyant de gros nuages maussades s'accrocher aux sommets du Jura, j'ai pris le chemin du lac à la place de celui de la montagne. Comme les oiseaux dont vous voyez ici les pattes, je ne méprise pas la vase.Partout sur les rives sablonneuses, à l'abri des branches et dans l'ombre discrète des quilles, dans les ports de plaisance, des ménages se construisent, des histoires d'amour commencent, des familles... [Lire la suite]
Posté par irene61 à 22:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]