23 juillet 2008

Et pourtant ils l'avaient avertie

En compagnie de Calinou, Lobita redecouvre le canton qu'elle habite depuis vingt ans.

Que ceux qui croient que Genève est une ville se détrompent: c'est un territoire, en partie urbain, mais aussi agricole et...sauvage!

Derrière l'imposant barrage du Rhône et la moche usine de recyclage, une sorte de petit Canada aux milles surprises s'étend. Les berges du fleuves deviennent douces et boisées; à côté, des prairies naturelles en fleur, des forêts, des roselières et des étangs abritent toute sorte de jolies créatures à poils et à plumes.

Parfois, Calinou étant retenu par ses engagements (artistiques et) professionnels, Lobita s'en va seule. Elle avait été avertie, il n'y pas que de gentilles créatures inoffensives dans la brousse genevoise. Elle n'y pensait plus. Ce soir, alors qu'elle explorait de nouveaux sentiers, une rencontre émotionnante l'attendait.

sanglier_copie

Le dialogue s'ouvrit par un gigantesque "HOINK". Par bonheur, les cinq (!) poilus cherchaient la paix et la nourriture, plus que la bagarre. Ce n'était pas l'intention de Lobita de leur dérober leur boue gavée de délicieux petits vers, chacun a donc pu passer son chemin sans ouvrir les hostilités.

 

Posté par irene61 à 00:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur Et pourtant ils l'avaient avertie

    Bonsoir

    Bien il faut quand même faire attention car le sanglier fonce surtout s'il a ses petits derrière lui.
    Bonne journée

    Posté par Noisette, 23 juillet 2008 à 13:13 | | Répondre
  • Brrr

    Je viens de passer quelques jours en France, dans le Loiret, et il paraît qu'ils sont envahis par les sangliers... certains regrettent les loups qui géraient l'équilibre naturel. Comme quoi, tu étais peut-être bien à ta place dans cette "brousse"
    Je vais probablement à Genève de samedi à lundi, j'espère ne pas y rencontrer de vilaines bêtes.

    Posté par G.Mike, 23 juillet 2008 à 13:48 | | Répondre
  • >noisette>G.mike

    >noisette: je le sais! par bonheur, ceux-là étaient encore célibataires
    >g. mike: non, tu ne risques pas, vu que je ne serai pas là ))))))) à part ça, je suis fière que dans le Loiret on regrette mes semblables, les loups. Quand est-ce que les Français comprendront que nous sommes utiles! ))))))))

    Posté par lobita, 23 juillet 2008 à 15:45 | | Répondre
  • Une louve qui a peur des sangliers c´est le monde à l´envers, oui mais bon c´est une louve amoureuse c´est donc différent. Bisou d´un français qui aime les loups, bah oui ça existe.

    Posté par BernardJ, 23 juillet 2008 à 21:12 | | Répondre
  • >bj

    ... et d'ailleurs, le sanglier de la photo que j'au utilisé pour mon petit "collage" était en rut...

    Posté par lobita, 24 juillet 2008 à 00:47 | | Répondre
  • Fiou! tu l'as échappé belle, rencontrer des sangliers, je n'aimerais sûrement pas.

    Je suis de retour de vacances.

    Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

    Posté par Rosie, 30 juillet 2008 à 07:49 | | Répondre
  • Les sangliers sont proches de Marseille et descendent parfois les collines de Marselleveyre jusque dans les cités

    Posté par muse, 30 juillet 2008 à 21:03 | | Répondre
  • Un p'tit coucou en passant.

    Bon jeudi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

    Posté par Rosie, 31 juillet 2008 à 05:21 | | Répondre
  • >rosie>muse

    merci de votre visite. Contente que les sangliers infestent aussi Marseille, tout compte fait ce sont des bêtes sympa (vu qu'ils ne m'on pas chargée!) ))

    Posté par lobita, 31 juillet 2008 à 13:24 | | Répondre
Nouveau commentaire