Après trois jours bien mouvementés, passés à finaliser le film pour la campagne de Barack Obama, nous nous sommes envolés vers Zurich. 
Une ville de poupée, colonisée par les grandes banques (ci-dessous, vous  la voyez sous forme de modèle, visualisée  telle qu'elle était en 1800; cliquez sur l'image, pour visiter un site étonnant).stadtmodell_zurich_um_1800














url

Mais puisque justement dans cette ville étrange mon bien aimé chantait, à la Tonhalle (ci-contre en photo, vide)  le Requiem de Gabriel Fauré, ne nous plaignons pas, ce furent cinq journées merveilleuses, remplies de douceur et de câlins.

Concernant le Requiem de Fauré, j'ai déniché une petite merveille sur Youtube, découvrez-la ici (King's College). Rassurez-vous, ce n'est pas son rôle, lui a une voix bien plus profonde et masculine.

Puisque tout cela nous fait rêver de paradis et d'anges: Zurich a une fenêtre sur l'Univers, c'est

592

l'observatoire Urania, ouvert au public les soirs de beau temps. Cliquez sur la photo et visitez le site!