29 janvier 2007

Blanc sur blanc

Photo069Photo071

Le furet Parsifal découvre la neige (il est né le 31 mai de l'an dernier, donc ne connaissait pô...).
La joie a été telle, que plus tard à la maison, alors que j'allais lui servir quelques croquettes, il a sauté à  pattes jointes dans le bocal.
Résultat:  500 gr de croquettes sur le parquet, ça décore...Photo072

Photo073Puis le drame éclate: en nettoyant, je découvre les deux victimes, cachées dans un coin derrière le lit dans la chambre où Parsifal est logé. Ce sont mes deux nounours préférés, que le coquin a enlevé et soigneusement planqué - avec quels sombres desseins?
Décidément, je vais informer sa maîtresse qu'il a besoin d'une copine...Photo063

Posté par irene61 à 19:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Blanc sur blanc

    Parsifal

    Ce furet est un coquin qui me rappelle Leonardo.. Le coup des nounours est très drôle..
    Je t'embrasse Lobita

    Posté par La fille d'à côt, 30 janvier 2007 à 10:47 | | Répondre
  • >la fille d'à côt

    Pour cause: c'est....SON FRERE! il s'agit d'une nichée qui a été repartie entre copains.

    Posté par lobita, 30 janvier 2007 à 13:48 | | Répondre
  • Tu nous l'avais caché celui-là. Tu as, il est vrai, plus d'un tour dans ton sac!

    Posté par pierre(2), 30 janvier 2007 à 16:44 | | Répondre
Nouveau commentaire