16 avril 2006

Un dimanche matin comme les autres

Un dimanche matin comme les autres, ou presque...

Une femme chausse ses sandales, jette son pauvre châle noir autour de sa tête et de ses épaules, prend le chemin qui mène loin de la ville, à travers la campagne aride.

Elle veut encore une fois se recueillir, verser ses dernières larmes sur une tombe. Mais elle constate avec étonnement que la pierre qui bloquait l'accès de la tombe a été roulée, et que la tombe n'enferme plus aucun corps.

Elle cherche un cadavre défiguré par les coups et les blessures reçus, elle trouve un homme vivant. C'est si peu plausible que cet homme soit en vie, qu'en le voyant elle ne le reconnait pas. Pourtant, l'homme la reconnait bien, et l'appelle par son prénom.

torse_copie1torse_copie2

Vous avez peut-être oublié cette histoire, peut-être ne l'avez vous jamais entendue. Personnellement, il m'arrive de l'oublier. Moi aussi j'ai parfois envie de balancer les histoires que j'ai aimé; moi aussi je vais parfois jusqu'à croire que la seule réalité est celle de la nécessité quotidienne et du hasard: réalité dure, amère et lourde.

Mais peu après il se passe quelque chose. Un collègue de sciences humaines me dit qu'on a retrouvé des traces de loups dans des régions des plus civilisées. Un alcoolo du bistrot de mon quartier me dit "Je veux arrêter de boire, j'ai trouvé du boulot". Le rouge-queue revient bricoler son nid dans la petite niche en haut de ma fenêtre. Mon ami C..., qui est paraplégique suite à un accident de voiture, s'inscrit à un cours de ski. L'épicière du coin sourit à nouveau, son mari est revenu de son escapade. Mon ami G... a recommencé à peindre et me présente une série entière de nouvelles toiles. Et partout, partout dans l'univers, la vie résiste, formidable et tenace, la vie renaît de la boue et des cendres.

Alors ne méprisez pas cette vieille histoire du dimanche de Pâque, rien n'est plus vrai au fond de chaque chose qui vit.

Posté par irene61 à 21:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Un dimanche matin comme les autres

    bonsoir Lobita,
    Nous sommes tous des phénix, mais il faut beaucoup de temps, beaucoup d'errances pour s'en rappeler. Mais ce jour là, le regard que l'on porte sur le monde est très différent. Sur soi-même aussi, forcément. Et les portes s'ouvrent. A bientôt, Lobita, et merci pour ces toujours beaux instants.

    Posté par Philippe, 16 avril 2006 à 23:33 | | Répondre
  • Résurrection

    A ma grande honte, en voulant mettre une image d'art sur mon blog, j'ai été obligée de faire une recherche sur la vraie signification de Pâques. Résultat d'une éducation religieuse trop intense, amnésie sur certains thèmes pour le restant de mes jours ? Pourtant l'histoire de l'art y fait très souvent appel.
    Joyeuses Pâques chère Lobita.

    Posté par la dilettante, 17 avril 2006 à 01:10 | | Répondre
  • quelle ode à la vie !!! très belle note, que je partage, cet espoir, cette rage, cette vnie, toujours, oui j'y crois, cela fait du bien de le partager, merci lobita

    Posté par malisan, 18 avril 2006 à 00:45 | | Répondre
  • "la vie renaît de la boue et des cendres" tout à fait : j'ai vu un plant d'herbe folle (folle ?) se creuser un chemin au milieu de la lave refroidie lorsque j'étais à la Réunion l'année dernière... J'en ai eu les larmes aux yeux et ce n'était que pour un brin d'herbe !!!

    Avec du retard, Joyeuses Pâques !

    Posté par wictoria, 20 avril 2006 à 22:13 | | Répondre
Nouveau commentaire