21 décembre 2005

Relais

Ah Jean Pierre, Jean-Pierre... brancher une louve sur le thème de la nourriture... tu peux être sûr d'être servi ;-)

Cette note va vous decevoir si vous imaginez que mon amour des animaux m'a rendue végétarienne. Eh non, n'oubliez pas que je sympathise avec les prédateurs: les dauphins (comme les loups) sont des prédateurs redoutables et parfois féroces. Simplement, même le plus chanceux des loups mange rarement plus de deux fois par semaine, et moi en suivant son exemple je limite ma consommation de viande à 2-max 3 fois par semaine; ce qui est d'ailleurs beaucoup plus sain.

* Je suis affreusement gourmande. Quand je mange entourée de mes collègues (qui sont généralement des hommes, grands de taille, jeunes et solidement bâtis), je constate que c'est moi qui mange les plus grosses quantités.
* Le beurre de cacahuètes me fait craquer. Pour moi, il est presque aussi dangereux que le nucléaire.
* Bien qu'à la base je mange de tout, les choses trop sucrées ne sont pas mes préférées: par exemple, je trouve certaines confitures trop riches en sucre et elles ne me tentent pas trop. Par contre, le chocolat, quel drame...
* J'adore cuisiner pour les gens; pour moi même, il m'arrive de me mijoter un bon plat (dans un accès de narcissisme), mais je préfère me composer en vitesse des casse-croute à base de choses très simples, fraîches et bien choisies (fromage de chèvre, légumes, viande séchée etc. etc.)
* Ma spécialité: les lasagnes bolognaises préparées de façon traditionnelle. C'est une sorte de chemin initiatique qui comporte plusieurs épreuves; entre autres celle du feu (car on sort les lanières de pâte bouillantes de la casserole et on les étale une à une sur un linge, en se brûlant ses petits doigts dodus).
* Difficile de me faire détester la nourriture; il y a peut-être des choses que j'aime moins, comme par exemple les oeufs de poisson (c'est évident, je laisse ça à mes confrères les prédateurs marins). Cher Jean-Pierre, apprends qu'en plus d'apprécier les tripes et les abats, il m'est arrivé de déguster des crêtes de coq (croyez-y ou non, c'est délicieux) et des testicules de veau (Lobita sourit de ses crocs sanguinolents).
* Cette question portait sur le thème du pain? Je ne suis pas sûre d'avoir compris. J'aime le pain complet avec beaucoup de son et de graines, encore mieux s'il y a des légumes, des olives, de la farine de seigle ou de blé épeautre.
* J'aime bien manger au restaurant et j'ai mon carnet d'adresses; je suis très exigeante car j'attribue autant d'importance à la qualité de la cuisine qu'à la gentillesse du personnel et à la pureté de l'air (pas d'odeurs lourdes de cuisine dans la salle à manger, pas de fumée).
* Souvenirs d'enfance. La cuisine de Nena (velouté aux haricots, poulet au Marsala). La cuisine de ma nounou Angela, qui était née dans le même village qu'Angelo Roncalli (le pape Jean XXIII): polenta avec viande mijotée et sauce aux légumes. Ma mère cuisinait bien, si seulement elle avait été là...
* Je ne bois pas de vin chez moi! Seulement au restaurant ou chez les amis. Mesures strictes pour prévenir les excès...

Et je serais curieuse de savoir ce que la Marmotte et Dan pensent de tout cela... Eux, les Lyonnais!

Posté par irene61 à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires sur Relais

    Toi non plus tu n'as pas tardé à révéler tes saveurs ou dégoûts ! J'adore les lasagnes, mais serais bien incapable de les faire moi-même.

    Posté par wictoria, 21 décembre 2005 à 09:42 | | Répondre
  • >wictoria

    Je t'assure, c'est toute une histoire. Il faut souvent plus de 3 heures!

    Posté par lobita, 21 décembre 2005 à 10:57 | | Répondre
  • Merci pour tes réponses. En fait, il n'y avait pas de questions très précises... Je crois que ta résolution sur le vin est très sage : en ce moment, je devrais prendre exemple !

    Posté par Jean-Pierre, 21 décembre 2005 à 11:27 | | Répondre
  • promis, promis ! tout cela m'a mis l'eau(bita) à la bouche, et je prépare un article dessus. forcément, avec les fêtes, faudra vite boucler ça avant que tout le monde ne soit écoeuré...

    Posté par Dan, 21 décembre 2005 à 13:49 | | Répondre
  • >jean-pierre>dan

    ... et n'oubilez pas de passer par ici le 24 décembre...

    Posté par lobita, 21 décembre 2005 à 20:18 | | Répondre
  • Mauvais pour mon régime tout ça

    J'ai lu attentivement ta note, Lobita, et la question qui me vient à l'esprit, maintenant que j'ai une faim de loup, est : combien de couches vais-je ajouter à mon sandwich ? Parce qu'à te lire, ce n'est plus un léger creux que j'ai...mais une vallée.
    Dommage que le chocolat et les fraises ne vont pas avec le saucisson, la salade et les carottes. Le repas irait plus vite. Il me reste bien un peu de tiramisu.
    Bon ! Seule solution...qui dort dîne !
    Non ! je n'ai pas faim ! Non ! Je n'ai pas faim !
    ...
    ...Bon ! Laissons la méthode Coué aux autres.
    A bientôt !

    Posté par Dim, 22 décembre 2005 à 02:35 | | Répondre
  • Ma spécialité:....

    rien que pour elle....je passerai sans doute ici le 24 même si je n 'y suis pas invité ( comme souvent...ailleurs ) Lol

    Posté par francis, 22 décembre 2005 à 09:24 | | Répondre
  • >dimitri>francis

    >dim: en plus tu n'as pas complètement raison mon cher, il y a des combinaisons inhabituelles qui marchent très bien: avec le cacao par exemple on prépare de très bonnes sauces pour certaines viandes, et je connais une recette italienne de pâtes au cacao (croyez-y ou non!).Les fruits peuvent être excellents dans des salades salées et avec les viandes. Avec les fraises on fait de la soupe froide, et en Emilie-Romagne on confectionne des fritures de fruits en beignet!
    >francis : maismaismais! Pauvre poussin! invite-toi sur mon blog autant que tu veux, c'est vrai que j'ai bricolé quelque chose de spécial pour ceux qui me laissent un message une fois par semaine ou plus depuis quelques mois; mais les autres ne sont pas exclus !

    Posté par lobita, 22 décembre 2005 à 09:49 | | Répondre
  • Les bonnes odeurs ont finit par atteindre mes narines. Et non, je ne commente pas à chaque fois que je passe, et oui, je viens (ir)régulièrement ici.

    Ma première réputation d'habile manipulateur de fourneaux s'est faite grace à... des lasagnes maison que l'on me réclamaient dès qu'il y avait un regroupement culinaire. Et c'est vrai que c'est long quand on veut bien faire les choses (entre autre les pâtes fraiches).

    Pour le reste, si je mange peu de viande (je ne compte pas la fréquence), je l'aime très peu cuite quand elle est rouge. Les abats, non merci, à part une fois où j'ai mangé des tripes à la parmiggiana qui furent un régal.

    Le vin ? Jamais tou seul; ce doit être un plaisir et le plaisir est dans le partage (pour ma part).

    Message pour Dim: l'expression Qui dort dîne vient en fait des auberges où seuls les gens ayant un lit étaient autorisés à manger le soir. Seul celui qui dormait pouvait dîner.

    Un peu à l'avance, joyeux noël!!

    Posté par berlioz, 22 décembre 2005 à 11:07 | | Répondre
  • >berlioz

    ... ce n'était pas ça le message dont je parlais dans mon deriner commentaire... ce sera le 24 décembre...

    Posté par lobita, 22 décembre 2005 à 15:57 | | Répondre
  • quelle gourmande j'aime les gens gourmands... c'est de la vie en stock... du plaisir... surtout dans le partage !

    Posté par malisan, 22 décembre 2005 à 16:22 | | Répondre
  • >malisan

    moi aussi je suis persuadée que la gourmandise n'est pas le pire des défaut, ni les gourmands les pires des gens. C'est la manie des régimes amaigrissants qui rend les gens hargneux! Vive les kilos!

    Posté par lobita, 22 décembre 2005 à 18:15 | | Répondre
Nouveau commentaire