30 octobre 2005

Ecrire un roman 2

parish_alvars1

Dans la rubrique: écrire un roman. Encore de la matière pour un romancier en quête d'idées. Elle me vient des études de chant que je poursuis dans mes loisirs.
Cette fois ce sera historique-musical-sentimental, avec un zeste tragique.

Je dédie ce billet à tous ceux qui visitent ma petite page à propos des grands castrats (v. article précédent), ...peu importe s'il se trompent d'adresse ou s'ils le font à bon escient. A ceux qui s'intéressent à la pratique ancienne de la castration, pour les bonnes et les mauvaises raisons, et aux amoureux de musique ancienne et baroque.
Puis, mode d'emploi pour ceux qui sont aussi fut-fut que moi: il suffit de cliquer sur chacun des mots de la liste ci-dessous pour voir apparaître une fenêtre avec des indications. Amusez-vous bien.

frag

une_epoque
3_personnages
une_chanson
quelques_faits_historiques

Posté par irene61 à 11:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Ecrire un roman 2

    ça me semble facile, l'intrigue est déjà là. ça fait longtemps que tu étudies la musique baroque?

    Posté par haiku, 30 octobre 2005 à 18:54 | | Répondre
  • C'est le chant que je travaille, oui, depuis quelques années. Je chante des partitions qui ont été écrites pour des voix de castrat contraltiste, par des musiciens comme Vivaldi, Haendel, Bach, etc. Tu aimes la musique baroque?

    Posté par lobita, 01 novembre 2005 à 12:14 | | Répondre
  • pas par hasard!

    D'abord, je ne suis pas là par hasard, mais bien pour les castrats! (merci alerte google!)
    dommage qu'un si mauvais film nous les fasse connaître: caricatural, mélange virtuel de 2 voix,aucune émotion?!...
    Pauvre farinelli, qui doit se retourner dans sa tombe? détruite par les armées napoléoniennes?!
    Par contre, impossible de ne pas aimer andreas scholl dans les arias se senesino, une merveille!!
    Il faut lire son article, il dit des choses très justes à propos des castrats et des contre-ténors,et comment ne pas le considérer comme un digne successeur de senesino lui-même?!
    Vivica Génaux a (nettement) moins réussi quant à sa performance et sa tentative des arias deCarlo Broschi.
    Mais A.Scholl est immense, sans jamais forcer, mais les mots manquent, il faut l'écouter. (du moins pour ceux qui ne l'ont pas encore fait?!
    Difficile, les castrats ne sont plus là, et j'allais dire, ils nous manquent...

    Posté par senesino, 04 juillet 2006 à 07:01 | | Répondre
Nouveau commentaire