16 octobre 2005

Journal parisien I - ecrit au clavier anglais dans une demie heure volee au cafe internet de beaubourg

Dimanche matin sans histoire a Paris.

Un homme qui a passé la nuit sur le trottoir du BHV, côté Hôtel de Ville, arrange le sac de couchage qui lui a servi de chambre d'hôtel. Il prend soin de ne pas réveiller son chien qui dort encore profondément, a côté de lui. Certainement, ce chien n'est pas moins heureux ici que dans le parc d'un hôtel particulier; au contraire, le privilège de pouvoir dormir a côté de son maître rend ses rêves de chien encore plus beaux. Ce n'est pas si mal une vie de chien.

Plus tard a côté de Notre Dame je m'achète une cassette vidéo à un prix excessif - mais au moment de me donner le reste on me tend, ô surprise,  un petit livre de poésie; c'est une édition d'autrefois, le papier est jaune, rugueux et ressemble a du buvard, le contenu de certaines pages restera un mystère jusqu'au moment ou je remettrai la main sur mon couteau suisse: pour les couper. Les protagonistes des poèmes démodés s'appellent Pierrot et Pierrette et les histoires, ce sont des histoires de pauvreté et de malheur.

C'est étrange, la pauvreté est si pudique en Suisse que j'en avais oublié l'odeur.

Posté par irene61 à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Journal parisien I - ecrit au clavier anglais dans une demie heure volee au cafe internet de beaubourg

Nouveau commentaire