08 octobre 2005

Etoile variable

astronome
Une adorable consoeur (elle aussi hébergée par Canalblog) s' étonne que je crée un lien de mon site vers le sien et que je la baptise "Etoile variable". Son pseudonyme est en réalité Mirae. Elle m'a demandé le pourquoi de ma petite manipulation et j'ai eu envie de lui repondre par un article; car l'histoire est longue!

Moi aussi (comme Mirae) j'ai un papa très âgé; en plus mon papa n'est pas en forme du tout, quoique très lucide. C'est un grand passionné d'astronomie, bien que sa vraie profession soit la médecine, et il m'a parlé d'étoiles depuis ma plus tendre enfance. Inutile de dire qu'il a réussi à planter dans ma petite tête la graine de la fascination irresistible de la voûte céleste; cette maladie qui fait que vous vous baladez le nez en l'air par une belle nuit de printemps et que vous finissez contre un reverbère. Mes cuisants échecs aux cours de "math" et physique n'ont pas pu étouffer cette graine.

En feuilletant un des livres de Papa j'ai découvert qu'il existe un type d'étoile dont la "magnitude" varie, de façon assez rapide pour que de telles variations soient observées au cours d'un seule vie humaine. Cela veut dire bêtement que le monsieur ici à gauche avec ses instruments optiques verra ces étoiles une nuit et les trouvera très grandes et lumineuses; puis le même monsieur, peut-être quelques années plus tard, trouvera leur éclat terni et reduit; puis elles redeviendront grandes et brillantes.
C'est fort étonnant, car vous savez tous qu'une vie humaine est un petit rien comparé à la vie d'une étoile, et que normalement une seule saison de la vie d'une étoile dure plusieurs milliers de vies humaines. La première étoile variable qui a été observée s'appelle Mira (ce qui veut dire, je crois, "étonnante" ou "admirable"). D'autres étoiles variables ont été découvertes depuis, et c'est pourquoi on trouve parfois le nom "Mira" au pluriel ("Miras" en anglais ou "Mirae" selon la déclinaison latine), pour désigner cette famille d'étoiles. Voilà: en lisant le pseudo de la consoeur je me suis souvenu de tout cela.
Vous voulez une photo de la jolie Mira?

1997_26_a_small_web

Et regardez à quel point elle est capricieuse:

1298lc

Mais je peux être encore plus indiscrète et vous donner son adresse: C'est la quinzième étoile de la Baleine (Omicron Ceti)
(gulp! J'enfreins les règles de Canalblog!)
cetomi_a

* Ce qu'on dit d'elle: ce serait une étoile géante, rouge et froide.
* Plus d'infos: Un astronome allemand, David Fabricius, a découvert Omicron Ceti en 1596 alors qu'il essayait d'observer Mercure. En 1638, Johann Holwarda a fixé à 11 mois la longueur du cycle de cette étoile (ooohh!) et en 1642 Johannes Hevelius l'a baptisée Mira.
* Le secret de Mira: ce n'est pas UNE étoile mais un système de deux étoiles.
* Encore la revelation d'un savant romantique:
"The spectra of Mira variables are beautiful to the eye."

Et si vous voulez en savoir plus copiez-vous ces liens..:

http://www.aavso.org/vstar/vsots/1298.shtml
http://www.quodlibet.net/sigismondi-mira.shtml
http://cdsweb.u-strasbg.fr/afoev/cartes/cartes/Cet/

Posté par irene61 à 14:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Etoile variable

    ... Je suis émue, flattée, admirative. Merci beaucoup pour ce cours d'astronomie, je suis maintenant très fière de ce pseudo dont j'ignorais tout jusqu'à ce soir. Sa véritable histoire est qu'il est l'anagrame de mon prénom, mais je préfère celle de l'étoile variable, donc si on me pose à nouveau la question j'opterai pour ta version.

    Posté par mirae, 08 octobre 2005 à 19:24 | | Répondre
Nouveau commentaire